tout l’argent du monde – Review

ALL THE MONEY IN THE WORLD
Ridley Scott, USA, 2017
Scénario : David Scarpa d’après le livre de John Pearson (inspiré de faits réels)
Avec Michelle Williams, Christopher Plummer, Mark Wahlberg, Charlie Plummer

Mon avis tout à fait perso et subjectif. Peut contenir d’éventuelles traces de spoilers.
Jour 4 de mon challenge 30 nouveaux films en 30 jours

Résumé : Rome, 1973. Paul, le petit-fils de J. Paul Getty, l’homme le plus riche du monde, est enlevé par des hommes cagoulés qui réclament 17 millions de dollars de rançon. Mais le milliardaire, réputé pour son avarice, refuse de payer. Gail, la mère de Paul, femme forte et dévouée, va tout faire pour obtenir la libération de son fils.

Si Tout l’argent du monde a surtout fait parler de lui, ce n’est pas parce que Ridley Scott livre là un film de commande inspiré d’une histoire vraie, ni parce que Michelle Williams (Gail) joue de nouveau une femme forte aux prises avec la misogynie ordinaire (je pense à Certain Women), ou que Mark Wahlberg (Fletcher Chase) joue de nouveau les gros bras virils mais gentils avec les filles (je pense à toute sa filmographie). Non, si on en a surtout entendu parler (et là, toi aussi, tu vas faire : « Aaaah ouiiii ! »), c’est parce que le rôle de J.P Getty Sr était à l’origine tenu par Kevin Spacey, que les maquilleuses s’étaient fait chier à grimer pour le rendre crédible en papi aigri de 80 balais. Et puis, ce pauvre Kevin a connu quelques déboires qui ont eu, entre autres, comme conséquences de l’amener à faire son coming out mais aussi à se faire éjecter du film (alors que le tournage était achevé) pour être remplacé  au pied levé par Christopher Plummer (mettant du coup les maquilleuses au chômage puisque lui, il a déjà 80 ans et il fait naturellement très bien le papi aigri). Ridley Scott a donc retourné toutes les scènes où il apparaissait (quelques 400 plans, quand même…) en un temps record pour que les casseroles que se traine Kevin ne viennent pas entacher son film.

all the money in the world JP GETTYC’est aussi ce que, personnellement, je retiendrai surtout de ce film, à la réalisation forcément maîtrisée par  notre vétéran, mais qui, s’il ne m’a pas totalement ennuyée, ne m’a pas vraiment passionnée non plus. La reconstitution est soignée, quoiqu’un poil cliché – à Rome, tous les chemins mènent au Colisée, il y a des Fiat 500 à tous les coins de rue, la police est corrompue et les mafieux gominés en costard noir font la loi. Les acteurs font le job. Certains trouvent Michelle Williams exceptionnelle dans le rôle de la mère du jeune kidnappé qui essaie de faire entendre raison à son radin de beau-père, moi, je la trouve bien mais juste comme d’habitude. Christopher Plummer fait en revanche, très, très bien le vieux millionnaire ignoble et Romain Duris (Cinquanta, l’un des ravisseurs), très, très mal l’accent italien.

tout l'argent du monde romain durisPour le reste, si l’histoire vraie dont est tiré le film est assez hallucinante en elle-même, sa version cinématographique traîne un peu en longueur (2h10 et des scènes que j’ai trouvées répétitives) et se pose en critique virulente de la force de corruption de l’argent sur l’être humain. Mais si, au final, être riche rend ignoble, comme nous l’explique J. Paul Getty Sr, il faut aussi être ignoble pour le rester… Bon, ben, excusez-moi deux minutes, je crois que je vais monétiser ce blog, moi.

Note perso : 6,5/10

Et toi, tu l’as vu ? T’en as pensé quoi ?

Une réflexion sur “tout l’argent du monde – Review

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s